Larguer les amarres




Le voyage commença en janvier 2012 avec un petit papier portant la mention « PSA ». S’en suivit une expédition de plus de 5 ans en territoire inamical où les vagues portaient des noms dénués de poésie tel que Biopsie, Scintigraphie, Scanner, Traitement hormonal, Radiothérapie ou encore Chimiothérapie.

Comme tout bon aventurier qui se respecte, le voyageur a tenu le cap contre vents et marées. Les vagues ne venant jamais seules, le navigateur intrépide fit face à des tempêtes, la pire de toutes s’appela Douleur : elle était de celles qui déchirent les voiles et fendent les coques des esquifs trop audacieux. Mais le voyageur se montra toujours entêté, et malgré les grimaces, ria au nez des typhons et surmonta les vagues.

Clémente, la mer lui offrit des horizons nouveaux et chaleureux : Belle Île, l’Espagne, le Tarn, la Sicile… De plus il n’était pas seul. Il croisa de nombreux navigateurs dans son sillage, se réchauffant à leur rencontre. Et il y avait les escales au Foyer où des visages familiers et accueillants l’encourageaient dans son aventure. A tous, il apportait lui-même du réconfort et du soutien dans les moments difficiles. Ainsi revigoré, le cœur chargé de courage, le navigateur reprenait son fastidieux voyage.

En 5 ans, le bateau devint de plus en plus frêle et le voyageur de plus en plus fatigué. Il maintint le cap jusqu’à toucher terre. La sournoise Douleur tenta de l’atteindre une ultime fois mais il se réfugia dans les bras de son Aimée et la rêverie prit le dessus sur la souffrance.

La nuit dernière, les Perséides illuminaient le ciel, le navigateur s’accrocha à une étoile filante et appareilla.

La mer laissa place à la Voie lactée pour le plus serein des voyages.

Avec tout notre amour.


~ ~ ~

Jean-Marc nous a quitté le 12 août 2017 vers 21h40, entouré de son épouse et de ses enfants. 
Il ne souffrait plus et s’est éteint dans un souffle.

Merci à tous d’avoir suivi son voyage, merci pour vos commentaires et vos messages, il les appréciait énormément.


8 commentaires :

  1. Très touchée par le départ de Jean - Marc avec qui j avais échangé avec bonheur. Papa s'est envolé lui aussi le 9 août. Bravo Jean - Marc pour ce blog qui aidera j en suis sûre de nombreux malades ainsi que leurs proches. Vous nous manquerez beaucoup... mes plus douces pensées à vous Dominique ainsi qu'à vos enfants, c est tellement dur à vivre.

    RépondreSupprimer
  2. Jean-Marc...
    C’est au travers de ton blog « voyage avec mon cancer » que nous nous sommes rencontrés. La maladie nous a rapprochés. Puis j’ai découvert un homme, battant, intelligent... nous partagions des goûts, des opinions, cette rage de vivre... amoureux de la nature, de la mer...
    Nous devions nous rencontrer pour partager un verre et quelques crêpes... mais voilà, la vie s’en est allée... tu va continuer à voguer sur des flots plus sereins... repose en paix... mon ami
    Pensée à Dominique et toute sa famille, je continu à vous accompagner par la pensée
    Didier

    RépondreSupprimer
  3. Je suis triste .. j ai connu votre blog il y a moins d un an lors du cancer compliqué de mon papa.. cela m a beaucoup aidé et j ai été admirative du courage et de la ténacité de Jean Marc face à la maladie. Merci à vous de nous avoir raconté votre voyage. Avec toute mon amitié pour vous ses proches.

    RépondreSupprimer
  4. Cela faisait deux ans que je lisais le blog de Jean-Marc. Merci à lui pour sa force, sa ténacité, et tous ces partages au long de ces années, j'ai beaucoup appris moi aussi...

    des pensées pour vous...

    RépondreSupprimer
  5. Je pleure. Je ne connaissais pas Jean Marc si un peu depuis trois ans je le suivais.
    Je n’ai jamais osé lui témoigner mon admiration.
    Son parcours est celui de mon Amour, le vôtre Dominique un peu le mien…
    A vous et à tous les siens j’envoie de douces pensées.

    RépondreSupprimer
  6. FANNY 11 ANS LE 28 juillet,FRED,41 ans, LE 7 août,jean marc il y a 4 JOURS,j'arrive à 5 ans de rémission, et pourtant je suis indignée, meurtrie,triste et désespérée par toutes ces morts dont personne ne parle. le cancer se soigne bien, la communication sur ce sujet est une honte, j'ai presque honte d’être en vie. désolée, mais je vais pleurer comme pour tous les autres,manuela wyler, hélène bernardeau,toutes ces personnes mortes à un age ou l'on doit penser à autre chose qu'à une concession au cimetière.mais que l'on arrête de ne pas vouloir affronter la réalité de toutes ces personnes qui ont vécu dans un monde parallèle, cruel,dont les "biens portants"ne veulent surtout rien savoir,je ne supporte plus les conneries que l'on entend à longueur de journée, qui font que maintenant je ne mentionne plus mon état...condoléances à la famille,aux proches,je vous souhaite de pouvoir , peut-etre un jour, surmonter ce drame?cette épreuve? que la vie vous soit la plus douce possible...

    RépondreSupprimer
  7. Toutes mes pensées vont vers vous.
    Je lisais ce blog depuis presque 3 ans maintenant,lorsque j'ai appris le cancer de mon papa. Jean-Marc m'a impressionné par sa ténacité et sa volonté de vivre. Ses mots m'ont réconfortés plusieurs fois.
    Mon papa s'en est allé en Février 2015, aujourd'hui je pleure en lisant le départ de Jean-Marc.
    Je vous souhaite la paix éternelle et merci pour tout ce que vous nous avez apporté.

    RépondreSupprimer
  8. C'est avec tristesse que j'apprends le départ de Jean-Marc ! Au début de l'année, lorsque le diagnostique est tombé pour mon mari, âgé de 52 ans, bien sur, j'ai commencé à faire des recherches sur internet et je suis tombée sur le blog de Jean-Marc...Je retrouvais quelques similitudes dans le parcours et la personnalité de jean-Marc et le suivais attentivement depuis. Merci à lui, j'aimais tellement son humour et sa façon de raconter, c'était un vrai plaisir de le lire et j'ai beaucoup appris. Il s'est battu comme un lion, il a fini de souffrir et peux reposer en paix !
    Mes pensées les plus sincères vont également à son épouse et ses enfants.

    RépondreSupprimer