Les effets secondaires de Jevtana

15 avril 2015

Je vais avoir la troisième cure de chimio Jevtana et ça va être le moment de faire le point avec l’oncologue. Pour le moment je ne peux vous rassurer en vous ventant les bienfaits de ce produit. Le temps de recul pour évaluer l’impact sur le PSA est encore un peu juste et aux dernières nouvelles, rien n’avait bougé.

Ce que je peux vous expliquer avec détails pour l’avoir bien vécu, ce sont les effets secondaires.

Les cheveux, ils sont toujours là malgré quelques chutes dans le peigne le matin. Je ne doute pas de leur dégringolade d’ici une à deux cures.

Les premiers effets ressentis ont été au niveau du goût. Pour un épicurien, ce n’est pas très cool. Tout est devenu légèrement amer et j’ai l’impression d’avoir du poivre dans la bouche à longueur de journée.
J’ai eu quelques nausées et deux ou trois aphtes. J’ai également eu quelques problèmes de constipation.

Tout ça, c’était après la première cure. Depuis la deuxième cure, l’intensité de la fatigue est très largement montée d’un cran. La peau se dessèche et les problèmes gastriques ont pris le dessus.

Le sommet de ces bienfaits s’est déroulé la nuit dernière. Je me suis couché très fatigué et j’ai sombré dans le sommeil intense très rapidement. Au beau milieu de la nuit, j’ai été réveillé par une révolution intestinale, comme si j’avais avalé le Vésuve et que celui-ci veuille exploser. Entre trois et quatre secondes pour foncer aux toilettes et nous voilà parti pour une bonne demi-heure de tourista accompagnée de vomissements de sueurs froides et de douleurs en tout genre. Le bonheur total.

La suite des effets secondaires vient de la baisse des globules et de la perte de défense immunitaire. Pour vous donner un aperçu, je n'ai plus le droit d'aller au labo du coin pour mes contrôles sanguins. Un labo, c'est plein de malades, donc trop risqué pour ma petite personne.

La chimio c’est de la merde en barre, de la torture. Ça retire toute dignité à n’importe quel malade sans lui garantir de meilleurs jours. C’est destructeur et déstabilisant. Mais pourquoi j’ai accepté ce truc…

J'avais lu il y a un certain temps que la majorité des toubibs malades refusaient la chimio...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire