Les malades du cancer dopés à l’E.P.O

18 mars 2014

J'ai appris à ma plus grande surprise par la compagne d’un camarade de douleur que l'anémie causée par les traitements contre le cancer pouvait être jugulée par des injections d'E.P.O. Popularisé par des sportifs peu scrupuleux pour ces propriétés dopantes, les protéines érythropoïétiques (E.P.O) stimulent la production d’hémoglobine.

Avec cette meilleure production d’hémoglobine, les cancéreux qui subissent des traitements lourds de type chimio, peuvent combattre plus efficacement l’anémie induite par leurs traitements. L’E.P.O corrige le taux d’hémoglobine du malade en réduisant les besoins en transfusions. Cette méthode est utilisée en cancérologie depuis 1990, et donne des résultats de qualité.

Elle présente moins de risques que les transfusions de globules rouges, et permet une correction plus durable de l’anémie. Ce traitement est administré par injection sous-cutanée. Généralement bien toléré, il améliore considérablement la qualité de vie de ces malades.

Malheureusement ce traitement de "sportif" pour lutter contre l'anémie qui est la source principale de la fatigue chez le malade du cancer ne peut pas être généralisé.
Un grand nombre de médocs que nous ingurgitons, ont comme effet secondaire des risques d'hypertension et, avec l'E.P.O, il y a déjà un risque d'hypertension artérielle et d'une augmentation de la viscosité sanguine (un plus grand travail du cœur est alors nécessaire). Pour moi, ce sera donc simplement du magnésium et des siestes.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire