Quand le cancer cherche à reprendre le dessus

4 décembre 2014

Petit passage à vide ces derniers temps. Au retour des vacances en Bretagne, après 2000 kms de route, il était normal d’accuser un peu de fatigue. Malheureusement la réaction globale de la bête n’en est pas resté là.

La fatigue était bien présente mais c’est accentué depuis. Le changement d’antidouleur pour des opiacés n’est pas passé comme une lettre à la poste. Une très grosse fatigue c’est installé au point de m’aliter à plusieurs reprises dans la journée. C’est sans compter que les douleurs ont persistées encore quelques jours.
Je ne vous parle pas des effets secondaires liés à ce nouveau médoc.

Donc hier, sieste l’après-midi, puis repos la nuit avec un réveil vers 10 :00, petit déj et boum, de nouveau une furieuse envie de replonger pour une sieste.
Chose faite jusque vers 13 :00 et là, ça à l’air d’aller un peu mieux.

Je redoute un peu les jours à venir et ce stress incontrôlé joue surement sur cette apathie. Le 11/12 je vais de nouveau faire un bilan complet en imagerie médicale pour surement ajuster un nouveau traitement. L’enzalutamide (Xtandi) est en train de me lâcher et il va bien falloir lui trouver un remplaçant qui pour le moment risque de s’orienter vers une nouvelle chimio.
Ce n’est pas une indication du médecin qui pour le moment reste muet, c’est ma propre analyse, mais pour être clair, ça fait chier.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire