Nous sommes tous #CharlieHebdo

7 janvier 2015

Ce post pourrait paraitre hors sujet pour ce blog, et pourtant, non. Il est question ici de la liberté d’expression, d’une façon de lier l’humour à la mauvaise humeur, la fantaisie à la provocation, l’ironie au mépris, la malice et la légèreté à la connerie.

Un attentat horrible vient de se passer. Des dessinateurs, journalistes, chroniqueurs et collaborateur du journal Charlie Hebdo viennent de se faire assassiner par des fanatiques barbares.

DES DESSINATEURS HUMORISTES se sont fait tuer parce que des extrémistes religieux ne supportaient pas leurs caricatures. Je hais toute forme de fanatisme ou d’extrémisme et je ne supporte pas les religions globalement, qui pour moi sont toutes des sectes qui portent la responsabilité d’un grand nombre de conflits, mais au-delà qui justifient pour une partie des actes aussi monstrueux.
Mes parents m’ont transmis leur religion à la naissance en me baptisant, mais je vous jure sur tout ce qui me tient à cœur que je ne veux pas entendre parler de religion, je renie ce baptême et revendique mon statut d’agnostique. Le jour où je ne serais plus là, pas de cérémonie religieuse, pas de stèle ou de totem. Simplement des cendres…

Bernard Maris, économiste, chroniqueur antilibéral de Charlie Hebdo et le matin sur France Inter. Une chronique que je ratai rarement.
Les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous et Wolinski qui nous ont tellement fait rire avec leurs dessins. Le rire, et avec ce que je traverse, je le sais mieux que quiconque, le rire est la colonne vertébrale de la liberté, de l’humanité et du bien-être. Sans le rire je n’aurai surement pas passé les deux dernières années aussi facilement.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire