Jean-Pierre est parti, une nouvelle étoile dans le ciel

9 juin 2015

Ce blog depuis trois ans m'a donné la force de continuer cette forme de résistance vis à vis de ce voyageur clandestin.
Au fil des écrits et des contacts qui en ont découlé, les patients, les femmes, filles, fils, accompagnants, ont formé autour de ce blog comme un rempart, une armée soudée sur une lutte.
Ce soir, il y a un soldat en moins dans notre armée de bras cassés, ça fait mal à un point que je n'aurai jamais imaginé.
J'en peux plus de perdre des amis que je n'ai jamais côtoyé mais qui ont partagé nos peurs.
J'ècris les yeux encore rouge et les sanglots au fond de la gorge.
Merde, ça fait mal.
Il y presque un an, c'était Didier, un peu avant, le père de Céline, aujourd'hui c'est Jean-Pierre, demain ce sera peut être Jules ou Jean-Marc.
Il y a des moments où je ne voudrais plus écrire, simplement crier.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire