C’est parti pour le Zytiga



26 mars 2013

Non, le Zytiga n’est pas une contrée éloignée du fin fond de l’Afrique, c’est le médicament le plus récent (validé par la commission européenne en début 2013) et le plus efficace contre le cancer de la prostate de nos jours.

J’ai rencontré l’oncologue ce matin pour faire le point suite à cette très longue période de pause thérapeutique. Les résultats du scanner ne détectent pas de nouveaux foyers, la scintigraphie a décelée quelques nouveaux points osseux qui seraient pris par les métastases (anche, bassin et omoplate), mais à ce stade, c’est considéré comme mineur.

Pour le reste je suis en pleine forme, nous allons donc pouvoir attaquer de front la bête. Le Zytiga agit en inhibant sélectivement un système enzymatique (CYP17), indispensable à la production des androgènes qui peuvent, dans le cas du cancer de la prostate, stimuler la croissance de la tumeur.


En terme clair, ce médicament évite la propagation de la tumeur et peut s’attaquer directement à la tumeur elle-même. Il contribue à diminuer les effets désagréables de l’inflammation de la glande prostatique.

L’avantage de ce traitement est l’autonomie du malade qui est simplement contraint de prendre 4 cachets par jour, avec un suivi médical mensuel et des contrôles sanguins tous les quinze jours. Les effets secondaires sont peu nombreux et plutôt rares d’après le toubib (fatigue, problème de gonflements…), beaucoup plus nombreux si vous lisez la notice (problèmes cardio-vasculaires, nausées…)

J’ai la chance de pouvoir utiliser ce nouveau traitement, je ne vais pas la gâcher, c’est réellement un espoir pour les médecins qui ne voyaient rien venir de nouveau depuis quelques temps. La chimio est certes très efficace dans un bon nombre de cas, mais je ne souhaite à personne de vivre ça, le souvenir des douleurs et de la fatigue est encore très présent.

Je vais continuer à tenir ce blog à jour pour vous retranscrire les effets et mes impressions sur le Zytiga.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire