Je ne grossis pas, j’enfle…

12 juin 2013

Avec mes petits soucis de santé, je suis dans l’obligation de surveiller mon poids régulièrement. Depuis le début des différents traitements et du fait de mon inactivité physique à cause de la panne du drainage lymphatique, j’ai pris un peu d’embonpoint, 2 à 3 kilos pour une masse qui s’est stabilisé autour de 74 kg.
Il n’y a rien de grave à ça et peut être que sans les médocs, simplement à cause du mode de vie d’un quinca qui aime bien la bonne chair, le résultat aurait été le même.
Donc je ne grossis pas, mais par contre j’enfle à vue d’œil. J’enfle de plus en plus sans prendre de poids à l’excès. Le phénomène est étonnant et pas très rassurant, je n’ai jamais eu de bons échos de ce type de d’apparence sur la longévité.

Je vous entends déjà, fidèles lecteurs qui m’accompagnent dans mes délires. Mais qu’est ce qu’il va encore chercher, il y a toujours un truc en plus. Je sais, sans y regarder de trop près, il y a toujours un truc de plus, toujours un truc qui une fois exposé aux toubibs, les laisse sans commentaires avec un sourire complaisant, toujours un truc qui ajouté à la longue liste des dommages collatéraux rend la vie de tous les jours de plus en plus difficile.

Il n’est pas simple de se regarder dans la glace le matin et de constater que le mal progresse de façon insidieuse, mais progresse. Pendant ce temps, ne sachant toujours pas où je vais, je continue de travailler comme un con pour essayer de maintenir mon revenu, alors que le plus logique serait de me poser un peu et de profiter de ce qu’il y a autour de moi.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire