Un nouvel échec se profile avec le Zytiga.

19 juin 2013

Je ne peux me prononcer avant l’avis de l’oncologue que je vois dans quelques jours, mais le PSA remonte depuis un mois. Au mieux, en partant de 90, Zytiga avait rapidement fait tomber le taux à 30; nous sommes repartis à la hausse et frisons les 50.

C’est un peu déprimant d’être résistant à ce point. J’ai toujours été un homme combatif, et depuis le début de la maladie je mets tout ce que j’ai d’énergie dans ce combat, mais résister à tous les traitements développe un sentiment d’échec, même si j’ai encore un bon stock d’énergie...

Avant d’entamer ce voyage, de toute ma vie je n’ai jamais eu de problèmes de santé, au pire des maux de tête qui disparaissaient avec une simple petite aspirine. Quand j’étais fébrile suite à un coup de froid, je prenais une cuillère de sirop pour les gamins dans la boite à pharmacie familiale et après une nuit de rêves bizarres j’étais guéri pour plusieurs années.

Maintenant, après hormonothérapie, cure de chimio, traitement au Zytiga, la saloperie continue de prospérer, et moi, je suis fatigué.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire