Vade retro Monsanto

8 mai 2015

Vous êtes tous concernés, si vous lisez ce blog c’est que vous avez une sensibilité personnelle par rapport aux cancers et à celui de la prostate en particulier.

Le cancer de la prostate était jusqu’à quelques années en arrière un cancer interprété au vieillissement ou éventuellement héréditaire selon les cas. Aujourd’hui, il apparaît que la majorité de ces cancers sont vraisemblablement une conséquence des pesticides. Pour exemple de ce propos, il suffit de consulter les statistiques de contaminations. Les Antilles qui avec les cultures intensives de bananes à grand renfort de pesticides ont très largement contribuées à la propagation de ce type de cancer. Le chlordécone, insecticide utilisé jusqu’en 1993 dans les plantations de bananes de Guadeloupe et de Martinique, est lié à un risque accru de cancer de la prostate, conclut pour la première fois une étude de l’Inserm.
D’autres pesticides utilisés entre autres dans la culture des vignes sont à l’origine d’une recrudescence de cancer de la prostate (étude en cours de l’INSERM sur le Gard et l’Hérault, région viticole intensive en France.

« Aux graines, citoyens ! » Marche mondiale contre Monsanto dans 25 villes françaises et 50 pays
Le 23 mai 2015, des citoyens du monde entier, dans une cinquantaine de pays et une vingtaine de villes françaises, marcheront contre Monsanto, et contre les « multinationales des OGM et des pesticides ». Ils se mobiliseront également pour une agriculture respectueuse de l’environnement, de la santé des travailleurs et des consommateurs, des générations futures. Leur demande : stopper l’offensive des OGM en Europe et arrêter l’empoisonnement par les pesticides. Avec un slogan : « Aux graines citoyens ! ». Voici l’appel lancé par le Collectif citoyen les Engraineurs et Combat Monsanto.

Où manifester ?
Plus de 25 villes de France, ainsi que l’île de la Réunion, participeront à la marche contre Monsanto. La liste des actions prévues peut être consultée sur le site Combat-monsanto. En Bretagne, les organisateurs se sont associés à la marche de Ouagadougou, au Burkina Faso, où la société civile burkinabé résiste à l’implantation des OGM. À Paris, rendez-vous est fixé place Denfert-Rochereau à 16 heures pour une marche qui se terminera par une « manifestive »sur le Champs de Mars, place Joffre, à partir de 18 h 30, avec la participation d’intervenants comme Marc Dufumier, Jacques Caplat et Marie-Monique Robin, ainsi que des musiciens de Volutes, des Gueules de Wab et un DJ set.

Voir la liste des villes

Le 23 mai, rejoignez le Monde en marche contre Monsanto !
Ensemble réclamons le droit à une alimentation saine pour tous !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire