Je suis triste, pas dépressif.

21 mai 2013

J’ai rédigé ce blog pour me confier globalement et anonymement à des personnes « virtuelles » plutôt que de prendre la tête en permanence à mes proches, c’est une certaine forme de thérapie sans pour autant me classer dans les dépressifs. J’ai des certitudes et des doutes, j’ai des exaltations et des larmes, en fait, je crois que je suis tout simplement triste, parce qu’il y avait une vie avant et il y en a une autre après l’annonce d’un cancer et que j’ai la nostalgie de l’avant et peut être un peu peur de l’après, c’est surement l’étape avant la dépression, simplement triste et j’ai besoin de votre soutien, c’est pour cette raison entre autre que j’écris.

Soutenir veut aussi dire écouter, l’avantage de l’écriture, c’est cette impression de parler avec suffisamment de recul pour bien exprimer ses ressentis. Je n’écris pas comme je parle et si je parlais comme j’écris, je reviendrai souvent sur ce que je dis. Mes proches sont peu nombreux et pas forcément disponibles, de plus ils vivent le cancer avec moi et n’ont pas de soutien particulier pour ça. Ce blog jouit d’une bonne fréquentation, pourtant mes messages restent le plus souvent sans commentaire. Je n’envisageai pas de faire une thérapie en monologue, ça risque d’aggraver mon côté schizophrénique, et de ce côté-là, comme je le disais il y a pas si longtemps, nous allons bien. Alors chers lecteurs, affutez vos crayons et offrez moi quelques lignes de temps en temps.

3 commentaires :

  1. Soit patient. J'ai presque été obligé de supplier mes lecteurs pour quelques commentaires. Les gens sont timides et ne veulent pas choquer. Quand j'ai mentionné que je modérait et filtrait chaque message avant publication, les gens ont commencé à participer. Ceux qui veulent que le message reste perso le mentionnent et je ne le publie pas. Les autres sont publiés. Tout ceci étant dit, mon blogue existe depuis près d'un an maintenant et ce n'est que très récemment que mes lecteurs ont commencé à m'écrire.

    RépondreSupprimer
  2. De plus le sujet n'est pas simple. Tu peux prendre cela pour de la radio.. Tu parles, tu ne sais pas qui écoutes, mais tu as des auditeurs... Allez courage.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Jean-Marc, je profite de ma journée de congé pour lire votre blog depuis le début...j'adore votre style d'écriture ! Ce blog est très bien fait et très intéressant, je note au fur et à mesure les conseils que vous donnez pour mon mari qui vient d'être diagnostiqué. Surtout, gardez espoir et votre humour, si précieux dans votre combat :-) A bientôt...Bien à vous...Nathalie P

    RépondreSupprimer