Le procès du PSA

20 mai 2013

Texte issu du blog du journal le monde pour le moins surprenant, au-delà des raisons du procès, vous lirez que la Haute Autorité de Santé et l’Institut National contre le Cancer ne recommandent pas le dépistage de ce cancer au motif du peu de risques encourus par rapport aux conséquences néfastes éventuelles des traitements.

Je suis malade, malade à un stade très avancé, à un âge où l’activité sanguine encore très dynamique permet une propagation des métastases plus rapidement, malade à ce stade parce que j’ai attendu 53 ans pour faire mon premier test, alors qu’il est évident qu’il faudrait le faire beaucoup plus tôt.


Lire l’article du Monde

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire