Les progrès contre le cancer de la prostate.



5 mai 2013

Sur les trois dernières années, les moyens mis à la disposition des oncologues en matière de lutte active contre le cancer de la prostate ont progressé plus rapidement que durant les trente dernières années. Si le Zytiga ne m’apporte pas les effets escomptés, il y en aura d’autres.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a accordé le 01/02/2013 une Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) dite "de cohorte" pour l’Enzalutamide.
L’enzalutamide est un inhibiteur puissant de la voie de signalisation des récepteurs aux androgènes, qui en bloque plusieurs étapes. Il inhibe de manière compétitive la liaison des androgènes à leurs récepteurs, la translocation nucléaire des récepteurs activés et leur fixation sur l’ADN, même en cas de surexpression des récepteurs aux androgènes et dans les cellules prostatiques cancéreuses résistantes aux anti-androgènes.

En terme clair il coupe les vivres aux cellules cancéreuses.

D’autres traitements sont en essais thérapeutiques, comme l’Alpharadin plus ciblés sur les métastases osseuses que développent environ 90% des patients.

Si vous évitez de lire trop attentivement les risques et effets secondaires, vous pourrez surement bénéficier de l’effet primaire, plus de confort et plus de longévité. Personne ne parle de guérison pour le moment c’est simplement beaucoup d’espoir avec une recherche qui avance à grand pas.

L’INSERM est en train de mener une grande enquête sur les origines du cancer de la prostate avec de très sérieux soupçons sur les conséquences des pesticides. J’ai été sollicité pour répondre à cette enquête, je vous tiens informé dès que j’ai des nouvelles.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire