Témoignage d’une femme de malade de la prostate


27 oct 2013

Tombée par "hasard" enfin parce que besoin de réponses comme "tu" en  cherches quand une saloperie comme cela arrive dans la maison je suis surprise par le nombre de similitude dans ce voyage avec celui que vit mon conjoint.
Cela m'a fait rire (pour ne pas pleurer) par endroits et ....
voilà, je lis  pour comprendre ce qui se passe dans la tête de l'autre car voyager avec la bête est difficile, mais regarder l'autre fusionner avec sa bête et ne rien pouvoir faire n'est pas non plus très réjouissant.
Une autre façon d'appréhender le "demain", la désagréable impression d'avoir une épée de Damoclès sur la tête et ne pas pouvoir se plaindre car c'est l'autre qui souffre....
Et comme souligné maintes fois dans ces articles, le silence ou les non-dits du corps médical...
Cette solitude à laquelle il faut faire face et se dire qu'il faut aller de l'avant, prendre ce qu'il y a à prendre, vivre au présent... je ne serais pas d'un grand réconfort mais, merci de ce témoignage.

M R

J’ai eu d’autres contacts identiques et j’échange du courrier avec des filles ou femmes de malades, personne ne veut publier. M R est la seule à avoir accepté la publication de son message, sans donner suite pour le moment. Je comprends et je respecte ces choix tout en étant intrigué.
Si vous cherchez sur Internet des blogs sur des femmes atteintes du cancer du sein vous avez un choix énorme avec beaucoup de qualités et de vérités, ce qui prouve que vous savez vous exprimer sur des sujets aussi graves. Dès qu’on parle de cancer de la prostate, c’est le désert sur la toile…

J’ouvre donc le chapitre filles et femmes avec ce premier message en espérant vous inciter à communiquer sur ce que vous vivez près d’un malade du cancer de la prostate.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire