Le paradoxe du cancer

12 nov 2012

Une récente étude de l’Institut national du cancer (INCa) sur le cancer, menée entre 1980 et 2012 fait ressortir un paradoxe criant sur le cancer, le taux de mortalité augmente en France alors que le risque de décéder des suites de la maladie a diminué. C’est un fait,  le nombre de cas augmente énormément. Le cancer de la prostate avec 8 900 décès est la troisième cause de mortalité des suites d’un cancer après le cancer colorectal et le cancer du poumon tout en étant le premier des cas de cancer pour les hommes.

Données INCa :
Concernant la mortalité, entre 1980 et 2012, le nombre de décès par cancer a augmenté de 11 % chez l'homme et de 20,3 % chez la femme.
Le nombre de nouveaux cas de cancers a considérablement augmenté entre 1980 et 2012, +107,6 % chez l'homme, +111,4 % chez la femme.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire