Je suis obligé de faire un point qui est sûrement très partial


11 août 2012 23h50

J’ai mal au pied et à la jambe gauche, comme une déchirure. La jambe est tellement enflée que la peau doit atteindre la limite de l’élasticité. D’après les prévisions de l’oncologue, la jambe devait reprendre son état « normal » au bout de dix jours. Hé bien raté le pronostique ou la promesse de merde…
Ça fait 6 mois que je dis à TOUS mes toubibs que j’ai mal aux ganglions inguinaux gauche, et je n’ai eu aucune réaction de leurs parts.
Je suis obligé de faire un point qui est sûrement très partial ou simplement une constatation d’analyse des évolutions de mes problèmes suite aux préconisations de mes toubibs.
25 janvier 2012 , Test de PSA : 94.62 ng/ml, bientôt 8 mois. 10 février 2012 , consultation Cabinet d’urologie, 6 mars 2012, biopsie de la prostate clinique du Millénaire sous anesthésie générale avec bien entendu comme toute bonne pratique médicale en ce moment, une signature de décharge de responsabilité pour l’intervention, Score de Gleason = 9.
Là, pour moi c’est le début des problèmes, avant la biopsie, j’avais bien entendu un record pour mon âge au niveau du PSA mais aucun autre problème.
Je pissais sans problème particulier, je n’avais pas de douleur, pas de fatigue, pas de perte ou de prise de poids inconsidérés, bref en dehors du fait que j’ai volontairement fait une prise de sang de contrôle préconisée pour mon âge, rien…
Si cet urologue au lieu de me faire une biopsie dont j’ai endossé la responsabilité avait simplement commencé par un scanner et une scintigraphie, comme il a fait après la biopsie, il aurait eu le même constat, sans me créer ces problèmes.
Je ne suis pas toubib, je suis celui qui subit et qui vit de l’intérieur les problèmes qui en découlent.
J’ai perdu en autonomie urinaire, ma vie privée est pourrie par cette incertitude, ma vie professionnelle en tant que gérant d’entreprise et quasiment d’unique revenu du foyer ne tient qu’à un fil qui correspond à mon moral et à ma disponibilité en fonction des réactions au traitement de chimiothérapie.
J’ai beau chercher, je ne trouve pas grand chose de positif dans ce que je vis en ce moment. Je suis plutôt du genre battant et je suis très bien entouré par mes proches et mes collaborateurs.
En dehors du corps médical qui est actuellement en vacance, je pourrais dire que tout va bien si ce dernier ne m’avait pourri ma vie sur ces derniers mois et sur un avenir incertain.
J’ai laissé un message sur le répondeur des kinés, pour le moment nous sommes en week-end et au mois d’août, tout va au rythme des congés.
Je vais peut être me déplacer aux urgences si je ne trouve pas d’autres solutions.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire