Le suspense médical qui accroît l’envie de savoir


29 août 2012

Je confirme que l’arrêt de prise des corticoïdes laisse rapidement la place aux douleurs. J’ai retrouvé cette nuit des douleurs oppressantes sur les terminaisons nerveuses et au thorax.
Pour le moment les collants ne font pas trop d’effet sur la jambe enflée, le soir au couché et pendant la nuit je ressens des douleurs à la cheville, aussi bien interne qu’externe.
J’ai pris rendez-vous avec mon médecin traitant pour discuter et faire un point, je veux en savoir plus sur ma maladie, les sourires qui accompagnent les silences après mes questions de l’ensemble des médecins que je fréquente sont insupportables.
Une maladie grave bouleverse forcement votre quotidien, on a beau être optimiste, le manque d’info crée un genre de suspense médical qui accroît l’envie de savoir. Le premier reflex aujourd’hui est d’aller voir sur Internet qui dans ce domaine est la galerie des horreurs. On veut avoir un certain contrôle, ne pas se laisser dépasser par les médecins qui veulent bien vous rassurer sans donner toutes les infos.
J’attends donc beaucoup de cet entretien avec mon généraliste qui me suit depuis plus de 20 ans.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire