L'histoire de la tête de Turc


18 août 2012

De plus en plus de cheveux et poils dans le bac à douche. Même si je ne suis pas traumatisé par cette perte de pilosité, ça fait quand même quelque chose, c’est une étape de plus qui va vers une part d’inconnu.
J’en ai discuté hier à table avec mon fils avec qui j’ai des échanges très directs. Je n’ai pas l’intention de lui cacher quoique ce soit. Mon épouse ne l’entend pas de la même façon et du coup, ce désaccord sur ma manière de communiquer créé des tensions.
De mon point de vue, ce n’est pas parce qu’on est lucide sur les différents scénarios à venir et qu’on en parle librement que l’on va vers le pire; en tout cas ce n’est pas en faisant l’autruche ou en racontant des fables que tout ira bien. Je n’oblige personne à m’accompagner mais je tiens à être honnête sur ma perception des choses. Je ne vais quand même pas culpabiliser d’être malade.

20 août 2012
 
L’infirmière m’avait dit 21 jours pour la perte de cheveux, nous en sommes à 20, elle n’avait pas tord il ne reste plus grand-chose sur le crâne. Pour le moment pas de trou ou très léger, juste une grosse perte de volume. La moustache et la mouche on l’air de résister un peu plus.
J’attends le retour de mon épouse en fin de journée et je me rase la tête. Je vais donc prendre provisoirement l’aspect « Turc » avant d’adopter celui du « Bonze ».
A partir de là, c’est le regard des autres qui va changer. Les autres c’est le voisinage le plus proche et les inconnus. Le voisinage le plus proche va sûrement demander des explications, compatir, déplorer, s’apitoyer…
C’est un peu navrant, mais faut y passer. Les inconnus ne vont pour la plupart rien voir et ceux qui se rendront compte qu’en plus des cheveux il n’y a plus de pilosité en général, auront peut être un sentiment de pitié pour quelqu’un qui va peut être mourir. Parce que vu de l’extérieur, c’est comme cela que c’est perçu.
 
21 août 2012

Hier en fin de journée, avec l’aide de mon épouse, je me suis rasé. Je garde la moustache et la mouche pour le moment même si la moustache a perdu de son panache.
Poser un rasoir mécanique sur son crâne quand vous ne l’aviez jamais posé ailleurs que sur votre visage n’est pas simple. Tout c’est très bien passé et finalement ma tête de turc me va pas mal.
J’ai un peu froid à la tête mais plus mal aux cheveux.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire