Rien ne sera jamais plus comme avant



06 septembre 2012

Nous cultivons tous un rapport étrange et ambigu avec notre corps, notre regard dans le miroir nous renvoie une image unique que les proches ne peuvent percevoir. L’attention que nous portons à cette image mérite d’être payée de retour. Du coup, nous sommes particulièrement désorientés face à la douleur. Cette souffrance qui nous incite à ne  plus faire confiance à ce corps.
Le cancer nous pose alors des questions qui comme j’ai pu le constater restent très souvent sans réponse. Le 15 août dans un post j’écrivais :  « A 54 ans je suis dans la plus mauvaise position par rapport aux risques de propagation. Il n’y a pas besoin d’être toubib pour connaître tout ça. Par contre quand très directement je demande des précisons ou du moins une estimation sur le plan vital, on entend les mouches voler. 2 ans, 5 ans, plus, je crois me poser ces questions naturellement et je n’ai pas de réponse. »
Le présent reste épinglé et l’avenir s’assombrit. Le titre de ce message, « Rien ne sera jamais plus comme avant », prend tout son sens.

Voici un petit inventaire des changements sur la vie de tous les jours.

Le premier traitement qui est utilisé pour limiter la propagation du cancer de la prostate est un traitement hormonal médicamenteux par injection (Eligard, dans mon cas). Ce traitement doit être poursuivi à long terme et ne doit pas être interrompu en cas de rémission ou d'amélioration. C’est le même traitement qui est infligé aux délinquants sexuels. Ce traitement a donc une incidence directe sur les fonctions sexuelles. Mais tout va bien puisque mon oncologue m’a rassuré à ce sujet en m’expliquant que nous étions un vieux couple et qu’à cet âge, la fusion d’un couple ne passait pas que par cette fonction…
C’est un point de vue, c’est pas le mien mais il faut bien que pour le moment et peut être plus je m’en accommode.
Il existe de nombreux traitements pour récupérer une érection permettant de conserver une vie sexuelle, mais ça ne fait pas partie des préoccupations de mes médecins qui ne m’en ont pas parlés.

Ma mobilité est très sérieusement diminuée par cette jambe gauche qui reste dépendante des massages de drainage lymphatique et de bas de contention. Là encore l’absence de prise en compte des médecins est hallucinante. L’oncologue m’a bien précisé que l’activité sportive était primordiale dans les chances de guérison, il a simplement oublié que je ne pouvais même pas plier la jambe correctement.
Les ganglions empêchent la circulation et l’irrigation normale de cette jambe. Je ne sais pas si je vais récupérer cette fonction. Est elle dépendante uniquement de l’inflammation des ganglions ou de la fonction même de ces ganglions qui peuvent potentiellement être désactivé par la chimiothérapie. Est-ce qu’un ganglion métastasé reprend sa fonction normale après ce type de traitement ?
Toujours ces éternelles questions sans réponse. Mais pourquoi te poses tu tant de questions, tu devrais prendre les choses avec plus de détachement, ça t’aiderait sûrement à mieux dormir…

Ma moustache, tout le monde se fout de ma moustache, moi pas sans moustache je vais être à poil, enfin sans poil je vais être nu pour être plus précis. C’est sûrement le point le moins grave de la situation,. C’est quand même une partie de ma personnalité qui va disparaître.

Je ne reviens pas sur la gestion de mon travail qui va devenir dramatique, les précédents messages sont suffisamment explicites.

La nourriture est également et avant tout peut être la plus grande chance d’augmenter mon capital résistance. J’ai publié récemment une petite liste d’aliments à limiter et des aliments recommandés. Lors de ma vie précédente, je me reconnaissais presque dans l’intégralité de la première liste, ce qui signifie un changement radical des habitudes à prévoir progressivement.
Quand on vit en collectivité, le régime alimentaire est le même pour tout le monde, je ne vais pas me faire une cuisine particulière et regarder le reste de la famille manger ces aliments qui ne sont pas recommandé pour leur bien être. Je ne vais pas non plus imposer à mes proches des aliments qui ne correspondent pas à leur goût.
Bien entendu, il y a un grand nombre de mets dans cette liste recommandée qui font déjà partie de notre mode alimentaire, il y en a d’autres qu’il faut que vous testiez pour vous rendre compte. Le jus de Grenade qui est le porte étendard des anti-cancers, je vous laisse tester, vous m’en direz des nouvelles.

Voila, tout va bien, j’ai une pêche d’enfer.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire