Le bonheur de parler à des êtres humains



2 octobre 2012

Ça y est, c’est fait, je suis pris en charge par une équipe médicale de Val d’Aurelle. Des êtres humains qui dialoguent avec leurs patients, qui expliquent où vous en êtes, qui vous parlent de la suite du traitement et voir même du délai et des résultats escomptés.

Une équipe qui reçoit les patients à l’heure, qui prend le temps de demander si vous n’avez pas d’autres problèmes en parallèle qu’ils pourraient peut être vous aider à résoudre, si vous n’avez pas besoin de conseils. Une équipe qui pour le prochain traitement de chimio vous donne une ordonnance pour prendre des anti-douleurs dès la veille et non pas seulement une fois que vous vous êtes plain de ces douleurs. Une équipe qui vous parle de votre maladie à long terme.

Pour être clair, je viens d’être libéré d’un milieu médical de rentabilité où, quand je posais des questions à mes interlocuteurs,  je n’avais pas de réponses, mais en regardant leurs visages ou leurs sourires complaisants je ne pouvais que m’imaginer le pire.

Aujourd’hui, je viens de discuter avec l’oncologue, qui va me suivre, des probabilités tout à fait raisonnables de mon état dans 1 an et demi à 2 ans. La sérénité reprend progressivement sa place, ça ne veut pas dire que tout est rose, mais on est plus disponible pour lutter contre un cancer quand on a des perspectives à long terme.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire