Le cancer qui met à terre mon entreprise



6 octobre 2012

Depuis le début de la maladie, le temps c’est partiellement arrêté pour moi, uniquement pour moi. Pour le reste tout fonctionne au même rythme et du coup, de mon point de vue, tout s’accélère.

En temps normal, je suis plutôt du genre hyper actif, et ça m’a toujours bien aidé, entre autre pour le travail. J’ai toujours eu l’impression d’avoir un temps d’avance sur mes interlocuteurs. Maintenant je suis comme un vieux désorienté qui vient de subir un décalage horaire. Ça n’est pas sans conséquences.

La gestion de mon entreprise est au plus bas, les ouvertures de nouveaux marchés inexistantes, les pertes de prospections prometteuses ou de marchés en cours en constante progression, la trésorerie au plus mal. Je sais, pour mes fidèles lecteurs, je me répète un peu, rassurez vous, ce n’est pas dû à une dégénérescence cérébrale, les métastases sont beaucoup plus bas, c’est simplement une aggravation des faits.

Pour être clair, en très peu de temps je viens de perdre ¼ de mon chiffre d’affaires annuel. Je ne suis pas seul à travailler donc, au prorata, c’est autant que mes collaborateurs ne toucheront pas. Quand on travaille en réseau, si un des participants a une faiblesse et que les autres ne compensent pas, c’est tout le monde qui perd. Les plus vulnérables pourraient même être obligé de remettre en cause leur propre entreprise.

A l’origine de ce problème, le cancer, celui qui vous met à terre quand vous apprenez sa présence dans vos cellules, celui qui vous diminue vos semaine pour libérer du temps dédié aux examens, celui qui vous empêche de dormir et vous trouble l’esprit à longueur de journées et de nuits, celui qui vous créé des fatigues et des douleurs…

Sans rentrer dans les détails, le manque de présence et surtout le manque de concentration sont fatals pour l’équilibre de l’entreprise. J’en arrive à avoir plus peur des conséquences de ces pertes de contrats que de la maladie elle-même.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire